Informatique Disque dur Ram microprocesseur

Shéma Organisation Présentation générale

Informatique, Disque dur Ram microprocesseur: Un petit schéma afin de mieux comprendre. Composition de l’outils Informatique, Disque dur et Ram microprocesseur,composition de l’outils Informatique, Disque dur et Ram microprocesseur Voici les composants essentiels d’un ordinateur Informatique Disque dur Ram microprocesseur, aussi les composants principaux de ensemble PC, tout d’abord Le disque dur (HDD en anglais) est l’organe de l’ordinateur, en plus La mémoire vive de l’ordinateur, aussi appelée RAM. Un autre composant important le microprocesseur désigne un processeur qui possède des composants électronique. Et aussi La carte mère qui est aussi appelée mainboard ou motherboard en anglais. Enfin le Clavier la souris, en conclusion l’écran. Regardons maintenant plus en détails tous ces éléments qui compose notre Ordinateur.

(et encore écran, clavier et souris pourraient être enlevés).

composition processeur ram ecran clavier disque dur
composition processeur ram ecran clavier disque dur

Regardons maintenant le rôle de chacun :

Informatique Disque dur Ram microprocesseur

Systeme Informatique

  • composition de l’outils informatique, Disque dur et Ram microprocesseur. Le disque dur (HDD en anglais) est l’organe de l’ordinateur servant à conserver les données de manière permanente. Contrairement à la mémoire vive, qui s’efface à chaque redémarrage de l’ordinateur, c’est la raison pour laquelle, on parle parfois de mémoire de masse pour désigner les disques durs.
  • Le disque dur est relié à la carte-mère par l’intermédiaire d’un contrôleur de disque dur faisant l’interface. Entre le processeur et le disque dur. Le contrôleur de disque dur gère les disques qui lui sont reliés, interprête les commandes envoyées par le processeur. Enfin les achemine au disque concerné.

RAM

  • La mémoire vive de l’ordinateur, aussi appelée RAM pour l’anglais Random Acess Memory. Sert à stocker des informations temporaires de l’ordinateur. L’ordinateur stocke des données lors de leur traitement dans la mémoire vive mais ces informations. Par conséquent elle sont effacées lors de la mise hors tension de l’ordinateur. La mémoire vive fonctionne en écriture et en lecture traite aussi des données venant du processeur. Et aussi du disque dur mais aussi des périphériques tels que le lecteur DVD.
  • La mémoire vive se présente comme des petites barrettes en plastique avec des puces et circuits intégrés que l’on insère dans la carte mère. A savoir : l’ordinateur ne peut démarrer sans la mémoire vive. Les caractéristiques actuelles de cette mémoire sont sa rapidité d’accès, essentielle pour fournir rapidement les données au processeur.  Par consèquent sa volatilité qui entraîne une perte de toutes les données en mémoire. Dès que l’ordinateur cesse d’être alimenté en électricité. Cet inconvénient, qui n’existait pas avec les anciennes mémoires à ferrite est éliminé sur d’autres types de mémoires RAM dites « non-volatiles ». Auusi comme les MRAM (Magnetic Random Access Memory), mais dont les temps d’accès ou le coût ne sont pas toujours aussi compétitifs.
  microprocesseur
  • Un microprocesseur désigne un processeur. Qui possède des composants électroniques suffisamment miniaturisés pour pouvoir tenir dans un seul circuit intégré. C’est le système qui permet l’exécution des instructions d’un ordinateur. Mais plus précisément c’est un composant électrique minuscule. Il est d’abord fabriqué le plus souvent en silicium, qui regroupe un certain nombre de transistors élémentaires interconnectés. Le microprocesseur exécute les fonctions d’unité centrale d’ordinateur (CPU). En conclusion de quoi il est exécuter des instructions envoyées par un programme.

carte mère

  • La carte mère qui est aussi appelée mainboard ou motherboard en anglais. C’est un matériel informatique, plus précisément une plaque électronique, qui regroupe les circuits principaux. Tout d’abord, tel que le micro-processeur, le bus, les barrettes mémoire. Ainsi que les connecteurs d’extension (carte graphique, modem..) et enfin les interfaces pour les périphériques. Elle sert à interconnecter toutes les composantes d’un micro-ordinateur. On peut assimiler la carte mère au système nerveux ou au cœur d’un ordinateur. Parce qu’elle est le socle qui fait fonctionner les composants et les technologies de nos ordinateurs. Au montage d’un ordinateur on fixe la carte mère en premier. Puis on connecte sur elle tous les éléments électroniques : processeur, mémoire, carte graphique. Enfin la carte d’extension PCI, mais aussi les disques durs, lecteur de CD/DVD, clavier, souris, enceinte…

microprocesseur

  • Dans la moitié des années 1990, ce composant possédait un microprocesseur CPU soudé, mais depuis, la technologie a beaucoup évolué. En effet, les fabricants de carte mère proposent désormais des modèles disposant d’un micro-processeur libre. Connu sous le nom de socket, ce nouveau système de micro-processeur donne la possibilité d’augmenter la capacité de son ordinateur sans procéder forcément à un changement de la carte mère. Ainsi, avec la nouvelle génération de carte mère, il est possible d’équiper son ordinateur d’un micro-processeur en tenant compte de ses moyens financiers. Par conséquent de ces besoins. Par ailleurs, ce maillon incontournable de l’ordinateur est caractérisé par de nombreux éléments. Une carte mère comporte de nombreux composants électroniques soudés sur la carte. Et reliés entre eux par les connexions du circuit imprimé et par de multiples connecteurs.

Clavier et souris

  • Clavier et souris, je ne vais pas m’attarder mais sachez que l’on appelle cela des périphériques d’entrées. (je donne l’explication sur la notion de périphérique juste un peu plus bas). Les informations vont toujours dans le sens périphérique vers processeur.
  • L’écran est un périphérique de sortie. Les informations vont toujours dans le sens processeur vers périphérique. (par exemple, l’imprimante est aussi un périphérique de sortie). (Attention, les nouveaux écrans tactiles sont également des périphériques d’entrée car on donne des informations à l’ordinateur en tapotant sur l’écran).

Rôle d’un ordinateur.

A quoi sert donc un ordinateur?

Un ordinateur est un appareil, une machine qui permet de réaliser, d’exécuter des opérations. Mais aussi des calculs, c’est un calculateur. Une image simple d’un calculateur c’est la calculette : machine qui nous permet d’effectuer des calculs – opérations.

Un logiciel ou Software c’est quoi ?

Un logiciel ou application est un ensemble de programmes, en plus qui permet à un ordinateur. Et aussi à un système informatique d’assurer une tâche ou une fonction en particulier (exemple : logiciel de gestion de la relation client, logiciel de production, logiciel de comptabilité. Et aussi logiciel de gestion des prêts).  Encore que le terme logiciel est souvent employé pour désigner un programme informatique. Et aussi inversement, bien qu’un logiciel puisse être composé d’un seul ou d’une suite de programmes.

logiciel

Ce dernier cas est d’autant plus fréquent. Que la capacité réduite de calcul de l’ordinateur oblige à une segmentation des tâches en plusieurs modules séparés. En conclusion de quoi, les énormes capacités des micro-ordinateurs actuels en regard des applications typiques de la bureautique. Il ont permis la réalisation d’applications monolithiques. Généralement, les programmes sont accompagnés d’un ensemble de données permettant de les faire fonctionner. Et aussi (par exemple, un jeu viendra avec de nombreuses images, animations, sons, etc.). Pour fonctionner, un logiciel nécessite l’utilisation d’un ordinateur. En plus (micro-ordinateur, station de calcul, mainframe, supercalculateur, etc.) sur lequel existe à l’origine un « logiciel-moteur » (système d’exploitation) qui accepte le « logiciel-application ».

En conséquence de quoi, les logiciels sont écrits dans un langage compréhensible par celui qui va réaliser les opérations. Et donc dans ce cas, les logiciels sont écrits dans un langage compréhensible par l’ordinateur.

(Il s’agit de code binaire, une suite de 0 et 1). Mais aussi les développeurs (ceux qui fabriquent les logiciels) n’écrivent pas les logiciels avec des 0 et 1. Ils écrivent dans un langage de développement, et un outil traducteur (compilateur) se chargera de convertir ce langage en 0 et 1) .

Fonctionnement de l’ordinateur

Lorsque vous appuyez sur le bouton d’alimentation, composition de l’outils Informatique. Le disque dur et Ram microprocesseur en plus, aussi tout le système se lance (mais comme j’ai dit que j’allais faire simple, je n’en parlerai pas ici, mais dans un article complémentaire). Lorsque l’ordinateur démarre, il commence par lancer un logiciel spécial que l’on appelle l’OS. Aussi Sans cet OS, vous ne pouvez pas utiliser l’ordinateur et l’ordinateur ne serait qu’une machine qui ne servirait pas à grand chose. C’est l’OS qui va interpréter vos commandes et vous afficher les résultats. (C’est une surcouche entre le matériel et vous). Les OS modernes affichent généralement un écran d’accueil (appelé bureau) contenant toutes vos icônes. Ces icônes vont permettent de lancer les logiciels en cliquant dessus.

1. Vous cliquez (ou double cliquez) sur l’icone.

2. L’ordinateur va alors chercher dans le disque dur vers quel logiciel pointe cette icone.

3. Il va lire le logiciel à partir du disque dur car celui-ci est enregistré dessus.

4. Tout ce qui sera lu sera chargé dans la mémoire vive (RAM).

5. A partir de la RAM, le processeur va exécuter le logiciel instruction après instruction.

6. Une fois que vous fermerez le programme, celui-ci sera effacé de la RAM.

7. Mais bien évidemment, il reste présent sur le disque dur pour une prochaine utilisation.

Présentation détaillée de chacun des éléments
RAM (Random Access Memory)

La RAM est une mémoire (volatile). Il s’agit d’une carte composée de puces électroniques. Ces cartes s’appellent des barrettes. L’avantage de la mémoire est que la lecture et l’écriture des informations. Aussi se fait très rapidement. L’inconvénient est que cette mémoire s’efface dès que l’ordinateur est éteint. De plus, cette RAM ayant un certain coût, si l’on voulait y stocker l’ensemble des informations. En plus cela coûterait très cher. Voici une barrette de RAM :

RAM (Random Access Memory)
RAM (Random Access Memory)

Puisque l’on ne peut pas tout stocker dans la RAM (coût, et perte de données à l’extinction de l’ordinateur). Il a fallu inviter des systèmes de stockage de données de masse et permanents. Au début de l’informatique, cela se faisait sur des cartes perforées. Enfin sur des bandes magnétiques et enfin sont apparus les disques durs.

Disque dur

Comme nous venons de le voir au-dessus, le disque dur stocke les informations. L’avantage du disque dur c’est que l’on peut stocker beaucoup d’informations et que ces informations restent enregistrées. Aussi même si l’on éteint l’ordinateur. Vous pouvez y enregistrer vos logiciels, vos photos, vos musiques, … Le coût du stockage est nettement moins cher qu’avec de la RAM. Par contre, la lecture et l’écriture sont beaucoup plus lents qu’avec la RAM. Attention toutefois, un disque dur est composé d’une partie électronique et d’une partie mécanique (disque, moteur, tête de lecture, …).  En conclusion tout ceci peut tomber en panne, et alors tout ou partie de ce qui est enregistré est perdu ! Cela arrive assez souvent. Je ne saurais que trop vous conseiller de faire une copie des fichiers importants. Ainsi que vous souhaitez conserver sur un autre support (2ème disque dur, DVD, disque dur externe, cloud, …). Les nouveaux disques dur SSD sont exclusivement composés de puces électroniques. En conséquence de quoi (un peu comme de la RAM, sauf que les informations ne s’effacent pas lorsque l’on éteint l’ordinateur). Ils également l’avantage d’être très rapides.

Processeur

Un processeur est composé de transistors. Ce sont des petites puces de qui vont laisser passer le courant ou pas en fonction de la valeur à l’entrée. Enfin de compte et de l’opération demandée : un peu comme un interrupteur, cet état peut être 1 ou 0 (allumé ou éteint, On ou Off).

Toutes ces opérations doivent être lancé à un rythme bien précis : ce rythme est cadencé par une horloge. Plus l’horloge tourne vite, plus le processeur pourra en traiter à la seconde. A chaque impulsion d’horloge, les transistors vont prendre un état 0 ou 1, ce qui va permettre de faire des calculs. Rappelez-vous de l’exemple de la fiche de procédure ci-dessus, et bien imaginez que le processeur exécute une action à chaque impulsion de l’horloge. On exprime ce cadencement en GHz. (Giga Hertz, Hertz étant une unité de fréquence). On peut parler d’un processeur à 4GHz. Soit 4.000.000.000 cycles d’opérations à la seconde !! Tous les processeurs ne se valent pas, et on pourrait croire faire une bonne affaire en prenant un processeur qui va plus vite qu’un autre. Mais la vitesse ne suffit pas. Pour aller plus vite certains processeurs ont plusieurs cœurs et de la mémoire cache intégrée, mais là je m’égare : j’avais dit que je ferais simple. Ce que je voulais juste dire, c’est que 2 processeurs à 4GHz n’auront pas forcément la même performance !